Les vacances approchent à grands pas, et ce sera bientôt le moment des randonnées et du trekking sur les sommets montagneux. Mais en plus des formalités du voyage, encore faut-il s’occuper du sac à dos de randonnées et des objets à y mettre. Bien entendu, le choix de l’équipement lui-même n’est pas le même selon que vous prévoyez une longue randonnée d’un jour à pied, ou encore une simple promenade entre les gares routières. Voici tous les conseils pour organiser votre sac de randonnée en prévision d’un voyage.

Connaître son profil de randonneur

Bien évidemment, c’est la première règle : avant de savoir ce que vous devez emporter, il faut déjà bien avoir en tête le type de randonnée que vous allez faire.

Il s’agit donc de connaître le profil de votre randonnée à partir de quelques critères :

  • la durée du parcours (à la journée, sur trois jours ou encore grande randonnée de 7 jours) ;
  • l’altitude et la région montagneuse ;
  • la saison du voyage (certaines randonnées en altitude nécessitent parfois l’utilisation de crampons ou d’une corde) ;
  • l’altitude et la température maximum des lieux d’escale ;
  • le type d’hébergement préféré ;
  • le mode de provision (porter toute la nourriture ou prévoir des ravitaillements en cours de route) ;
  • le nombre de randonneurs qui vous accompagneront et qui permettent souvent de répartir les charges.

Choisir la bonne contenance pour son sac à dos

Si vous prévoyez une randonnée de deux ou trois jours avec nuit en refuge, vous devrez peut-être vous tourner vers un sac d’environ 50 litres. Ce dernier pourra accueillir l’essentiel de votre voyage routard : vivres, sac de couchage, accessoires de popote, vêtements de rechange et trousse de toilettes.

Choisir un sac adapté à la randonnée

Exit les valises de type Samsonite et autres sacs de voyage avec roulettes. Avant d’acheter votre sac à dos (vous avez tout un guide ici), pensez à choisir un modèle standard qui pourra faire face à toutes les situations. Dans l’idéal, choisissez-le en forme de polochon, conçu en PVC et bénéficiant d’une protection étanche grâce à des coutures thermo-soudées. En optant pour une contenance de 60 litres, vous n’aurez plus de mal à organiser votre sac de voyage. Côtés marques, regardez chez Tatonka, Samsonite, Salewa ou encore The North Face.

Bien répartir les charges dans le sac

Bien organiser le contenu de son sac de randonnée tout en répartissant les charges à l’intérieur offre différents avantages.

  • Moins forcer physiquement le contenu et le sac lui-même : si les charges de votre sac impactent un côté plus que l’autre, le contenant risque de vous faire forcer plus ou d’une mauvaise manière. Il s’agit donc d’économiser de l’énergie, d’allouer tous vos efforts pour la randonnée elle-même, et ainsi éviter les traumatismes dus à un mauvais chargement.
  • Éviter les chutes et blessures : un sac mal organiser pourrait vous déséquilibrer qu’un sac bien chargé. Si la plupart des déséquilibres se passent bien, certains finissent par une chute, et d’autres par une blessure.

Bien entendu, plus votre sac est léger, moins vous aurez à fournir d’efforts pour réaliser votre parcours. Il faut donc bien répartir les charges à l’intérieur du sac et bien équilibrer le contenant lui-même afin d’optimiser votre performance.

Optimiser le remplissage du sac

Toujours dans le but de répartir les charges, il faut éviter les déséquilibres latéraux et les effets de levier, en veillant à placer le contenu le plus lourd le plus près du dos. Cela vous permettra d’ailleurs de bien répartir le contenu du sac en fonction de l’usage que vous prévoyez pour chaque accessoire. Bref, le but est ici de mettre les éléments que vous utilisez le moins fréquemment au fond du sac, puis de placer le reste tout en haut.

Et si jamais cette première étape ne vous satisfait pas encore, vous pouvez procéder comme suit dans l’organisation de votre sac de randonnée :

  • Mettez au fond du sac tous les accessoires légers (sac de couchage, oreiller…). Si vous avez choisi un sac à dos pourvu d’un accès direct au fond du contenant, n’hésitez pas à y placer aussi des vêtements utiles dans la journée.
  • Mettez juste au-dessus du fond de sac les équipements les plus lourds, comme une gamelle, un réchaud ou encore une tente, en prenant soin de les plier autant que possible.
  • Prenez ensuite vos clefs, vos papiers et votre portefeuille, et mettez-les sous la poche supérieure du sac.
  • Enfin, les objets fragiles ou que vous utilisez le plus seront placés dans la poche supérieure.

Il faut savoir que certains sacs à dos de randonnée comportent une poche de ceinture, qui pourront accueillir votre gourde, votre téléphone, votre appareil photo ou encore quelques barres de céréales.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que les matelas ont rarement leur place à l’intérieur du sac, car trop encombrants pour vous donner du confort. Ils seront idéalement placés au-dessus de la poche principale ou encore accrochés à l’aide de sangles. Néanmoins, faites attention avec les matelas autogonflants qui risqueront des déchirures à force de subir les agressions de l’environnement extérieur. Pour ce faire, il est préférable de les laisser à l’intérieur du sac. Une fois le remplissage terminé, n’oubliez pas de régler les sangles de compression pour éviter les mouvements du contenu à l’intérieur du sac.

Enfin, pour éviter toute mauvaise surprise au cours de votre randonnée, veillez à ne pas dépasser le quart de votre poids lors du remplissage du sac. Pensez également à choisir une gourde à pipette pour ne pas devoir la manipuler à chaque fois que vous aurez besoin de vous hydrater.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *